Roadtrip aux Phillipines

Chapitre 1 : Manille

Après nos 2 mois de travail dans une nursery tree, nous décidons de prendre un peu de vacances (et oui des "vacances" pendant les vacances, un concept de vie)

Direction les Philippines pour 18 jours, un voyage pas évident à planifier car il s'agissait pour nous de notre premier voyage en Asie mais aussi car nous ne connaissions strictement rien des Philippines.

Pour tout vous dire, nous avons décidé de nous y rendre après avoir fait la connaissance Ryan un Kiwi made in Philippines.

Après de nombreuses heures de recherche sur internet et à la bibliothèque nous avons enfin notre itinéraire pour les 18 jours que nous avons décidé de passer dans les pays aux 7 641 îles.

NOTRE ARRIVÉE : Nous quittons la Nouvelle-Zélande depuis Auckland pour atterrir 16 heures plus tard à Manille, le changement de décor est R.A.D.I.C.A.L :

  • la foule,
  • la chaleur étouffante,
  • la cacophonie constante tout est différent de la Nouvelle-Zélande.

Avant de prendre la route direction notre hôtel, nous retrouvons temps bien que mal Laury, une amie de France venue nous rejoindre pour passer ces quelques semaines ensemble.

Malgré les avis négatifs sur la ville, l'insécurité, l'insalubrité,  l'ambiance parfois trop suffocante qui règne dans les rues, nous avions décidé de passer 1 nuit à Manille. Nous n'avons pas été déçues.

Depuis l'aéroport, nous sautons dans un taxi JAUNE pour nous rendre à notre hôtel qui se trouve à 7.1Km de l'aéroport. Mais à Manille il ne faut pas se fier aux km. Les routes sont bouchées à toutes heures de la journée (ou de la nuit) et le code de la route n'existe pas vraiment alors chacun conduit comme il veut (ou comme il peut).

LES TAXIS À MANILLE : 

  • Les taxis Jaunes : ce sont les taxis dit :  "réglementés" par le gouvernement, le prix de la course est correct et vous ne risquerez pas de vous faire arnaquer.
  • Les taxis Blancs : ce sont les taxis dit "clandestins" , il vous faudra négocier et fixer le prix de la course avant de monter dans leur véhicule.

Dans notre cas, nous avons  payé environ  600P à 3 pour nous rendre au cœur de la ville.


3 heures, plus tard, nous arrivons au pied d'une résidence universitaire, nous sommes accueillies par un étudiant qui nous sous-loue sa chambre au 36ème étage (À cette hauteur là, il vaut mieux ne pas avoir le vertige) après une brève discussion avec l'hôte qui nous conseil amicalement sur les endroits à visiter à Manille, nous décidons de nous aventurer dans les rues à la recherche d'un petit quelque chose à se mettre sous la dent.

Il est environ 20h quand nous décidons de sortir de la chambre, je dois avouer que l'insouciance ou le courage de Laury nous a bien aidé car avec Claire nous nous sentions quelque peu effrayées par ce changement radical de culture et surtout par tout ce que nous avions lu concernant  l'insécurité qui rode dans cette ville.

Après quelques minutes de marche, nous trouvons un "restaurant" aux conditions sanitaires plus que douteuses en comparaison à ce que nous connaissons.  Tout se passe finalement, "comme sur des roulettes" et nous poursuivons notre soirée "retrouvaille" à siroter quelques bières locales (San Miguel).

JOUR 2 : Après un repos bien mérité, et en attendant notre bus pour Banaue, nous partons à la découverte de Manille Intramuros autrement dit, le vieux Manille.

Pour ne pas nous encombrer de nos valises, nous avons demandé à notre hôte d'une nuit si il pouvait nous les garder le temps d'une après-midi, ce qu'il a gentiment et spontanément accepté. Délesté de nos valises, nous sautons dans le premier Jeepnay qui croise notre route.

QU'EST CE QUE LES JEEPNAYS : 

Les Jeepnays sont les transports en commun "locaux". Il s'agit à l'origine de véhicules abandonnés par l'armée Americaine durant la 2nd guerre mondiale.

Le prix de la course vous reviendra à 10P par personne, argent que vous passez de main en main à votre voisin jusqu'au conducteur à qui vous dites votre destination par la même occasion.

Nous avons été jusqu'au Rizal Park pour commencer notre visite de la ville. Ce parc rend hommage à José Rizal poète, écrivain et homme politique qui à contribué à l'indépendance du pays suite à la colonisation espagnol. José Rizal est considéré comme un héro national, de nombreux édifices dans Manille intramuros ont été érigé à sa mémoire.

Nous poursuivons notre visite avec la découverte du fort santiago, comptez 75P l'entrée. Suivi de la visite de la cathédrale qui domine  "plaza roma", puis du bastion " santa Barbara" qui vous donne une vue sur les buildings de la ville (et sur la rivière polluer).

Pour finir notre visite nous avons simplement flâné et errer dans les rues aux architectures coloniales dans l'attente de notre bus vers les Rizières de Banaue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *